En juillet 2009, l’Agence Nationale de l’évaluation et de la qualité des Etablissements et services Sociaux et Médico-sociaux (ANESM) a présenté ses « recommandations de bonnes pratiques professionnelles pour un accompagnement de qualité des personnes avec autisme ou autres troubles envahissants du développement ».

Si la première partie de ces recommandations propose un accompagnement et une prise en charge personnalisés et spécifiques plutôt destinés aux professionnels de terrain, la seconde partie demande de « soutenir les professionnels dans leur démarche de bientraitance », ce rôle incombe lui, à une équipe « cadre ».

Le plan autisme 2013-2017 insiste sur l'information, la sensibilisation et la formation des professionnels. Comment évaluer les besoins au sein d'une équipe et mettre œuvre un accompagnement adapté répondant aux recommandations de l'ANESM ?

Objectifs de formation

Intégrer et savoir appliquer les recommandations de l’ANESM dans l’organisation et le management global d’un établissement.

Public concerné

Les personnes en poste de coordinateur, de cadre intermédiaire, de directeur adjoint et de directeur dans les établissements accueillant des personnes avec autisme ou TED.

Contenu de la formation

  • Rappel des grandes lignes concernant la personne avec autisme

  • La législation

  • Les recommandations de l'HAS et de l'ANESM.
    • Le droit des usagers.
    • La reconnaissance des particularités des personnes avec autisme ou TED.

  • Pourquoi manager de façon « spécifique » ?
    • Rappel des textes.
    • Nécessité de changer les habitudes professionnelles.
    • La prise en compte du fonctionnement de la personne en interaction avec son environnement.
    • La vigilance à l’égard des violences, maltraitance et atteintes à l’égard des personnes avec autisme ou TED.

  • Les bonnes pratiques professionnelles
    • La formation.
    • L’accompagnement des professionnels.
    • Valeurs et questionnements éthiques.

  • Comment manager de façon « spécifique » ?
    • La cohérence du travail en équipe.
    • L’écoute des difficultés ou de la fatigue que peuvent poser l’accompagnement de la personne autiste.
    • La collaboration avec les partenaires extérieurs à l’établissement, y compris la famille.
    • Les formations collectives, les supervisions ou analyse des pratiques.

 

  • Atelier Management
    • A partir des situations vécues par les stagiaires
    • Echanges d'outils (projets, fiches de poste, projets d'activités, organisation des plannings,...)

Equipe pédagogique

L’équipe pédagogique se composera de formateurs permanents de l’IRTS, de formateurs spécialisés dans l’autisme, de directeurs ou chefs de service d’établissements accueillant des personnes autistes.

Modalités

Le projet de formation est décliné sur 4 jours, soit 28 heures de formation.

Chaque journée se déroulera au sein des locaux IRTS (7 heures).

Le module ne peut être proposé que si 12 personnes sont inscrites.

Coût de la formation & Financement

Coût : 16,50 € / heure Soit un total de : 4 jours x 7 h 00 x 16,50 € = 462,00 €

Ce prix inclut la totalité des frais de dossier et le coût pédagogique.

Les possibilités de financement reposent sur les plans de formation des établissements, les OPCA ou le financement personnel du stagiaire.

Calendrier & inscription

Sessions de formation au cours des mois suivants : 

  • mars 2016
  • avril 2016
  • mai 2016
  • juin 2016

Date limite inscription : 31 janvier 2016

Contact

Responsable de formation : Catherine TREESE-DAQUIN — Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
06 63 12 83 94

Assistante de formation : Véronique PERDEREAU — Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.">Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
03 26 06 82 47

mardi, 19 mars 2013 16:11

Après le jury

Les possibilités sont les mêmes pour tous les candidats, qu’ils aient bénéficié d’un DSB, d’un accompagnement de droit commun (24 heures) ou d’aucune aide…

En cas d’absence de validation, le candidat conserve le principe de sa recevabilité. Il est toutefois recommandé de s’interroger sur la pertinence du choix de qualification ou de la richesse de son expérience au regard du niveau de compétence attendu.

En cas de validation partielle, le candidat dispose de 5 ans pour la poursuite de son parcours. Il peut choisir entre deux options :

…Poursuivre par la voie de la VAE

En s’appuyant sur les préconisations formelles des membres du jury, l’analyse de l’entretien, le repérage des points faibles du Livret 2… Il s’engage alors dans des compléments expérientiels pour développer les compétences manquantes.

Le pôle ressource propose alors un accompagnement adapté au candidat en termes de volume, de conseils, de modalités…

Le cas échéant, il peut bénéficier à l’IRTS d’un nouvel accompagnement méthodologique avec le partage d’analyse de situations de travail dans des groupes de candidats se présentant pour la première fois…

…Poursuivre par la voie de la formation

Le pôle ressources dresse l’inventaire du parcours de formation à réaliser (selon les obligations réglementaires prévues par les textes) et établit un devis (hors allégements éventuels).

Le candidat s’inscrit auprès du responsable pédagogique de la formation qui établit ensuite le parcours du candidat (cours, stages, etc.) et son calendrier.

Qu’est-ce que le DSB ?

Le DSB est une initiative de la branche professionnelle et de son OPCA (Unifaf) pour optimiser les différentes voies d’accès à la qualification. Elle s’inscrit dans l’objectif de promotion professionnelle et de qualification du secteur.

Au départ réservé au seul DEES, ce dispositif est aujourd’hui étendu à 8 diplômes : DEME, DETISF, DEEJE, DEETS, DEES, DEASS, CAFERUIS, DEMF.

Les candidats au CAFDES et au DEIS ne peuvent bénéficier de ce dispositif.

Il vise à augmenter les chances de qualification des candidats en renforçant le dispositif prévu dans le droit commun (24 heures) avec une prestation pouvant aller jusqu’à 179 heures.

Il est assuré par des pôles ressources ayant obtenu un agrément, signe de conformité à un cahier des charges précis.

En outre, différentes phases doivent être respectées pour accompagner au mieux le candidat : information conseil, bilan de positionnement dont découle un parcours individualisé et adapté aux besoins du candidat, en termes de formation et de mises en situation professionnelle…

Les conditions à remplir pour bénéficier du DSB

• Avoir reçu l’attestation de recevabilité

Pour obtenir l’attestation de recevabilité, il faut remplir un Livret 1. Ce document détaille l’expérience du candidat et permet de savoir s’il remplit les conditions pour prétendre à une validation de ses acquis : l’équivalent d'une année en équivalent temps plein d’expérience professionnelle ou d’activités bénévoles, en lien avec le diplôme visé, contenu dans les dix dernières années précédant la demande.

Cette recevabilité étant valable plusieurs années, il est recommandé aux candidats de remplir et déposer au plus vite ce document.

    • Pour les diplôme de DEME, DEETS et DEES, s’adresser au DAVA.
    • Pour les autres diplômes, s’adresser à l'ASP.

• Être salarié d’un établissement adhérent cotisant à UNIFAF

• Avoir reçu l’accord de son employeur

Le DSB à l’IRTS Champagne-Ardenne

Depuis longtemps déjà l’ensemble de l’institut (avec le principe de l’alternance) conçoit la formalisation de l’expérience en lien avec une activité de connaissances. Cela se traduit par l’invitation des stagiaires à se mettre en situation d’autoformation pour mieux contextualiser leur pratique, la référer à des écoles, des théories, des principes, faire le point de ses acquis, se mettre à jour dans l’actualité…

C’est à ce titre que l’accompagnement de droit commun comprend déjà une mise à disposition des ressources documentaires (documentation, bibliographies, prêt de livres, accès à des revues spécialisées…) et une initiation à la recherche documentaire sur Internet (avec une webographie).

C’est donc très logiquement que l’IRTS a choisi de se positionner pour valoriser ce dispositif tel qu’il existe aujourd’hui auprès des candidats.
A cette fin, le pôle ressources s’appuie sur :

  • Son expérience d’accompagnement.
  • Un réseau d’établissements.
  • Des ressources pédagogiques nombreuses.
  • Une maquette de formation riche pour répondre au mieux aux besoins des stagiaires.
  • Un suivi individualisé.

• Les démarches à suivre pour bénéficier du DSB

Première démarche : connaître le principe du DSB. Il s’agit en effet d’un dispositif qui suppose l’engagement du candidat et son intérêt pour rentrer dans un processus de formation tutorée.
Pour le pôle ressources VAE, entrer dans un processus de formation ne veut pas simplement dire « venir suivre des cours » ou « réaliser un stage ». Cela signifie vouloir atteindre des objectifs précis (en termes de compétences) en recourrant aux moyens proposés (la formation) ou nécessaires (une autoformation) par le biais des ressources et méthodologies suggérées par le centre de formation.

Deuxième démarche : faire connaître le DSB, notamment auprès de son employeur. Son accord est nécessaire pour bénéficier du dispositif. Pour cela plusieurs moyens existent : des documents de présentation, des séances d’information…

Troisième démarche : constitution du dossier administratif.

• Les différentes phases du DSB

- Information conseil
- Le bilan de positionnement

Il sert à analyser l’expérience du candidat du point de vue du secteur d’activités, des missions réalisées, des postes occupés, des responsabilités assurées…

Tous les éléments du parcours du candidat sont pris en compte :

  • ses activités professionnelles, bénévoles, immédiatement en lien avec le secteur ou non…
  • ses acquis en termes de connaissances (théoriques, techniques, pragmatiques) que ce soit par une formation qualifiante initiale, en continu, ou une « culture professionnelle » propre…
    Au total, il s’agit de recenser et d’analyser les points forts et les points d’amélioration du candidat par rapport aux référentiels du diplôme visé pour construire au mieux un parcours de consolidation adapté.
    Pour le pôle ressources, ces dimensions factuelles sont mis en regard des compétences attendues, mais aussi en fonction des perspectives professionnelles et de ses motivations.
- Parcours d’accompagnement

Le parcours individualisé d’accompagnement peut allier différents temps :

  1. L’appui à la démarche est un appui méthodologique visant la production du livret 2 de présentation des acquis de l’expérience au jury et la préparation à l’entretien avec le jury. Il s'agit de séquences collectives permettant au candidat de confronter ses pratiques avec d’autres candidats à la VAE pour le même diplôme. Sa durée est de 30 heures maximum.
  2. Les mises en situation professionnelles offrent au candidat la possibilité d’être en contact avec des situations professionnelles peu - ou pas - connues de lui. D’une durée de 70 heures maximum, elles permettent aux candidats de mesurer leur capacité à transférer leurs compétences vers un autre secteur d’activité ou d’autres publics.
  3. Les séquences formatives visent à répondre aux besoins de contextualisation des acquis de l’expérience et à la vérification de leur transférabilité. Elles n’excèdent pas 70 heures et restent facultatives.
- Le suivi post jury VAE

Après le jury, et en cas de validation partielle ou nulle, un entretien de trois heures est systématiquement proposé au candidat pour analyser les résultats (le livret 2, l’entretien) et envisager les modalités de poursuite du parcours le plus adapté (formation ou complément expérientiel pour une nouvelle présentation en jury VAE).

Avant l’accompagnement

L’accompagnement proposé à l’IRTS peut commencer dès lors que les candidats ont reçu leur attestation de recevabilité.

Pour disposer de plus de temps, les candidats sont invités à déposer le Livret 1 le plus rapidement possible (ne pas attendre la date limite de dépôt).

Attention ! la modalité d’accompagnement diffère selon le niveau de qualification du diplôme visé : 24 heures pour les diplômes de niveau V à III et pour le CAFERUIS, 15 heures pour les diplômes de niveau II et I.

L’accompagnement niveau V à III (DEAF, DEME, DETISF, DEEJE, DEETS, DEES, DEASS)

Coût : 1.800,00 €

Selon la date d’inscription à un accompagnement dans notre institut et de la date des sessions de jury, deux versions avec des séquençages différents sont proposées.

• Version longue (six demi-journées étalées sur une période entre 4 et 6 mois) :

Module 1 (7 heures) :
    • La construction de ce module permet, notamment, à chacun des candidats de se déterminer sur le dispositif pour accéder au jury : dispositif de droit commun ou dispositif de soutien de branche.
    • Séquence 1 (3 h 30) : Présentation de la démarche VAE et des notions clés : compétences, situations de travail significatives, expériences… l’évaluation du livret 2 par le jury, parcours après jury (si validation partielle). Apport méthodologique pour une formalisation de l’expérience.
    • Séquence 2 (3 h 30) : Apport méthodologique préalable au travail d’écriture : S’approprier les outils : référentiels d’activités et de compétences, notice d’accompagnement, structure du livret 2. Inventaire des pièces à recueillir. Consignes d’écriture pour les séquences suivantes.
Module 2 (17 heures) :
    • Quatre séquences, étalées dans le temps, d’analyse des productions écrites afférentes aux différentes fonctions (entre 3 et 6 fonctions selon les qualifications) jusqu’à la finalisation de l’ensemble du Livret 2. Ce module inclut la «préparation» à l’entretien avec le jury.

• Version courte (quatre journées de 6 heures ou trois journées de 8 heures étalées sur trois mois au plus)

Modules 1 & 2 :
    • Présentation de la démarche VAE et des notions clés : compétences, situations de travail significatives, expériences… l’évaluation du livret 2 par le jury, parcours après jury (si validation partielle). Apport méthodologique pour une formalisation de l’expérience.
    • S’approprier les outils : référentiels d’activités et de compétences, notice d’accompagnement, structure du livret 2. Inventaire des pièces à recueillir. Consignes d’écriture pour les séquences suivantes.
    • Analyse des productions écrites autour des fonctions.
    • Analyse globale du Livret 2 et « préparation » à l’entretien avec le jury.

L’accompagnement niveau II et I (DEMF, DEIS, CAFDES)

Coût : 1.125,00 €

Cinq séquences :

Séquence 1 : Présentation de la VAE, analyse des référentiels, apports méthodologiques pour la description et l’analyse des situations de travail en lien avec le référentiel d’activités concerné.

Séquence 2 : Analyse des projets de situations de travail en lien avec les différentes fonctions du référentiel professionnel.

Séquence 3 : Analyse des écrits afférents aux situations de travail et positionnement sur l’ensemble du Livret 2.

Séquence 4 : Analyse de l’ensemble du Livret 2 et des documents annexés

Séquence 5 : « Préparation » à l’entretien devant le jury

L’accompagnement pour le CAFERUIS (24 heures)

Coût : 1.800,00 €

L’accompagnement se décompose en 8 séances de 3 heures réparties sur 5 journées :

Axe 1 : Présentation de la VAE, analyse des référentiels, apports méthodologiques pour la description et l’analyse des situations de travail en lien avec le référentiel d’activités.

Axe 2 : Analyse des projets de situations de travail en lien avec les différentes fonctions du référentiel professionnel.

Axe 3 : Analyse des écrits afférents aux situations de travail et positionnement sur l’ensemble du Livret 2.

Axe 4 : Analyse de l’ensemble du Livret 2.

L'accompagnement est assuré par l'équipe pédagogique de la formation CAFERUIS.

Téléchargez le calendrier des accompagnements 2018-2019