Observatoire de l'insertion professionnelle

Couverture observatoire 2016un outil d’analyse des trajectoires et d’évaluation des opérateurs de professionnalisation

L’observatoire de l’IRTS s’inscrit d’abord dans la problématique de professionnalisation des étudiants sortis de l’institut : celle-ci ne s’arrête pas avec l’obtention du diplôme ; dans la perspective de la « formation tout au long de la vie », il s’agit de suivre le parcours de ces nouveaux professionnels pour mieux comprendre les logiques de trajectoires et, pourquoi pas, leurs besoins en termes de formation.

A cet effet, une enquête systématique est réalisée tous les ans.

Dernière enquête : 

Les sortis de l'IRTS en 2015 (extraits, fichiers PDF)

Les archives des années précédentes : 

L’objectif de cette enquête est d’appréhender l’insertion professionnelle des étudiants 6 mois après leur sortie de l’IRTS (avec ou sans diplôme), tant du point de vue du poste occupé que de sa localisation géographique (notamment région/hors région). La qualité de cette enquête va en s’améliorant puisque nous atteignons, pour les sortis en 2007, 75% de taux de retour avec des résultats qui ont fait l’objet d’une première publication.

D’autre enquêtes longitudinales peuvent être réalisées (à l’instar de l’enquête inaugurale effectuée en 2005) pour étudier les mobilités de ces professionnels sur une durée plus longue dans ce début de carrière (la version 2008 s’intéresse aux sortis de 2007, 2006 et 2005).

Une autre piste se dégage encore, au détour de la montée de la VAE, avec la recherche de typologies éventuelles permettant de caractériser les parcours des candidats accédant à la qualification par cette voie.

A terme, le recours à ce type d’enquête peut représenter un véritable outil de pilotage pour la formation dans le secteur social et médicosocial avec une meilleure appréhension (quantitative) et compréhension (qualitative) non seulement de la situation professionnelle des diplômés, mais aussi des logiques de choix de secteurs d’activité pour l’exercice professionnel avec le repérage d’éventuels secteurs en tension…


Mais l’observatoire peut aussi étendre son champ d’analyse en amont de la formation, en étudiant les profils des prétendants au concours (en termes de niveau scolaire, d’expérience, d’origine géographique…).

Au total, en étendant le spectre d’analyse sur la totalité du parcours des apprenants (durant la formation, en amont et en aval de celle-ci), l’observatoire peut se révéler être un outil d’évaluation de l’IRTS dans sa mission de qualification dans le secteur social et médico-social, en lien avec les autres observatoires qui s’intéressent aux parcours des professionnels ou aux besoins de la population et de ses évolutions.

Responsable : Didier Lahaye — Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.">Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
Formateur à l’IRTS Champagne-Ardenne
Chercheur associé au Laboratoire d’Etudes et de Recherche sur les Professionnalisations (LERP) - JE 2537 Université de Reims Champagne-Ardenne

Hors-série Le Sociographe

Dernier hors série
HS n°8 - L’éducation peut-elle être contrainte ? (hors-série, 2015)

Hors-série n°8 / L’éducation peut-elle être contrainte ? (hors-série, 2015)

Sous la direction de Nordine-Ahmed Touil et Catherine Lanzi;