FORMATIONS DIPLÔMANTES
PERFECTIONNEMENTS PROFESSIONNELS
ANIMATION RÉGIONALE
ÉTUDES ET RECHERCHE

Sélectionner une page
CONTACT FAQ

Erasmus+ KA204

FORMATION & PROGRAMME EUROPÉEN

Erasmus+ KA204, partenariats stratégiques

Regards croisés européens sur la bientraitance des adultes en institutions spécialisées.

 

LE PROGRAMME

La bientraitance est au cœur de la vie quotidienne des personnes en situation de handicap mais également de la pratique des professionnels du travail social et de leur formation initiale et continue. C’est un sujet régulièrement évoqué par les médias, les revues professionnelles et les institutions mais qui nécessite un approfondissement en s’appuyant selon les pays sur des recommandations, un cadre juridique, des textes nationaux ou internationaux, des outils, favorisant ainsi une mise en œuvre et un changement des pratiques et des positionnements. Pour autant, au quotidien, les acteurs (personnes accompagnées, professionnels et étudiants) peuvent ne pas toujours identifier ce que recouvre et engage la notion de bientraitance.

Partenaires pour la formation d’étudiants et de professionnels, le foyer d’accueil pour adultes infirmes moteurs cérébraux la Baraudelle situé à Attigny et l’Institut Régional du Travail Social Champagne-Ardenne (IRTSCA) situé à Reims en France ont partagé ces constats et souhaité travailler ensemble à une meilleure compréhension de la notion. C’est une approche européenne comparée qui nous semblait la plus pertinente et une réelle opportunité pour mobiliser les 3 catégories d’acteurs précédemment cités. Leur implication était indispensable car au quotidien, chaque personne vit la bientraitance et en a donc une expertise. La découverte d’autres fonctionnements et réalités pouvait permettre de questionner ou re-questionner ses attentes, ses connaissances, ses pratiques et les faire évoluer. Cela dans une approche transnationale permettant de renforcer notre identité européenne.

 

LES OBJECTIFS

Les objectifs étaient :
– Partager des constats européens sur la thématique de la bientraitance
– Identifier les pratiques professionnelles mises en œuvre
– Identifier les pistes possibles d’évolution des pratiques, des positionnements
– réaliser un guide de bonnes pratiques, des recommandations
– Renforcer les connaissances quant à l’Europe et le sentiment de citoyenneté européenne

Dans les 3 pays participants (France, Portugal, Slovénie) des binômes établissements d’accueil/institut de formation en travail social ont été constitués. Cela afin de permettre un engagement réel des 3 catégories d’acteurs. La place des personnes en situation de handicap était centrale car nous souhaitions travailler “avec” et non “pour” et ne pas parler à leur place.

Ainsi 6 établissements ont participé au projet :
– le foyer d’accueil pour IMC La Baraudelle situé à Attigny et l’Institut Régional du Travail Social de Champagne-Ardenne situé à Reims, France
– le centre intégré d’aide aux personnes handicapées (CIAD) et l’Institut Supérieur de travail social de Porto (ISSSP), situés à Porto, Portugal
– l’université de travail social et l’ONG ALTRA (services et programmes de santé mentale communautaires pour adultes), situés à Ljubljana, Slovénie

Lors de chaque semaine de travail et pour chacun des 3 pays, 2 personnes en situation de handicap (porteuses de déficiences intellectuelles et ou motrices), 3 professionnels (dont un pour les besoins spécifiques des personnes en situation de handicap), 2 étudiants et les leaders de chaque institution participaient aux travaux, soit 27 personnes au total. Le nombre de participants de ces trois catégories a été augmenté dans les pays d’accueil de chaque semaine, mobilisant ainsi au final plus de 150 personnes. Le soutien financier du Conseil Régional Grand Est a permis de mobiliser 8 personnes supplémentaires pour le groupe France lors de 2 déplacements en Europe.

Une architecture commune du projet a été élaborée lors d’une réunion transnationale (en mars 2017 à Reims) et les thématiques et objectifs de ces semaines identifiés. Les activités se sont mises en place durant 4 semaines en alternance dans chacun de nos pays. La première semaine (octobre 2017) ainsi que la dernière (juin 2019) ont eu lieu en France. La semaine 2 (avril 2018) s’est déroulée en Slovénie et la semaine 3 (octobre 2018) au Portugal.

La langue commune de travail a été l’anglais. Dans les faits, nos trois langues nationales ont également été utilisées, l’ensemble des participants ne maitrisant pas toujours l’anglais.

Les objectifs initiaux ont été atteints et même dépassés, les valeurs du travail social réaffirmées se traduisant par de nouveaux engagements au quotidien. La réalisation d’un ouvrage proposant un regard croisé européen viendra clôturer ce projet de 36 mois mais pas les collaborations mises en œuvre par les organismes participants.