FORMATIONS DIPLÔMANTES
PERFECTIONNEMENTS PROFESSIONNELS
ANIMATION RÉGIONALE
ÉTUDES ET RECHERCHE

Sélectionner une page
CONTACT FAQ

Assistant-e Familial-e

DÉCOUVREZ NOTRE FORMATION

Assistant-e familial-e (ASFAM)

L’assistant-e familial-e (ASFAM) exerce une profession définie et réglementée d’accueil permanent à son domicile et dans sa famille de mineurs ou de jeunes majeurs de 18 à 21 ans. L’accueil peut être organisé au titre de la protection de l’enfance ou d’une prise en charge médico-sociale ou thérapeutique. L’assistant familial doit être titulaire d’un agrément délivré par le président du conseil général après vérification que ses conditions d’accueil garantissent la santé, la sécurité et l’épanouissement des mineurs accueillis. En cas de circonstances imposant une séparation entre parents et enfant, le fondement de la profession d’assistant familial est de procurer à l’enfant ou à l’adolescent, confié par le service qui l’emploie, des conditions de vie lui permettant de poursuivre son développement physique, psychique, affectif et sa socialisation.

 

LES CONDITIONS D’ACCES À LA FORMATION

Procédures d’admission :
L’employeur présente à l’organisme de formation les listes de professionnels concernés et ayant suivi le stage de 60 heures obligatoires.

 

CONTENU DE LA FORMATION

Contenus

L’arrêté du 14 mars 2006 précise le référentiel de formation. Les contenus se répartissent en trois domaines :

  • DC1 – Accueil et intégration de l’enfant dans sa famille d’accueil (140 heures);
  • DC2 – Accompagnement éducatif de l’enfant (60 heures);
  • DC3 – Communication professionnelle (40 heures).

Organisation pédagogique

Au vu des objectifs, les méthodes de travail feront alterner :

  • Des repérages théoriques ;
  • Des analyses de situations difficiles et de pratiques éducatives ;
  • Des supports audiovisuels permettant d’affiner l’observation de l’enfant ;
  • Des rencontres et échanges avec les représentants des instances impliquées dans le trajet des enfants accueillis ;
  • Des situations d’observation et d’écriture ;
  • Des jeux de rôle ;
  • Des entraînements aux épreuves de certification.

 

EVOLUTION PROFESSIONNELLE

Cette formation de 240 heures doit être suivie par tout assistant familial, dans un délai de trois ans après la signature du premier contrat de travail.

C’est une formation en alternance dispensée sur une amplitude de 18 à 24 mois aux assistants familiaux agréés en situation d’emploi. La formation, conçue dans une interaction constante entre le milieu professionnel et le centre de formation, a pour objectif l’acquisition des compétences nécessaires à cette profession à partir des problématiques et de l’analyse des pratiques liées à son exercice.

L’ensemble de ces compétences sera travaillé au sein des modules qui composent la formation. Au-delà de l’aspect de professionnalisation, la formation constituera un vecteur d’évolution personnelle.

Exercer le métier d’assistant familial en 2018
Comment former ces professionnels ?
Notre pratique s’appuie sur une connaissance des réalités

Notre projet s’appuie sur la connaissance que nous avons du métier depuis plus de 20 ans, à savoir des personnels qui l’exercent, et de son évolution au regard des différentes lois de professionnalisation et de réforme de la protection de l’enfance.

 Un travail de recherche permanent nourrit cette connaissance et notre étude montre que les assistants familiaux n’ont pas demandé leur agrément par hasard. Il ne s’agit pas seulement d’un métier en direction de l’enfance. Ils ont choisi d’accueillir des enfants séparés de leur famille d’origine. Notre enquête de 2O11 auprès de 600 familles d’accueil montre qu’ils connaissent, pour la grande majorité, le métier par une personne de leur entourage. Il existe une certaine culture familiale un peu « traditionnelle », un amour des enfants et un besoin de venir en aide aux plus démunis.

Nous nous adaptons à l’évolution de ces réalités en tenant compte du désarroi des professionnels

Depuis la dernière loi de professionnalisation instituant le Diplôme d’Etat d’Assistant Familial (2005), nous assistons à des changements de profils de professionnels mais aussi dans l’exercice du métier.

 Le travail en équipe est prôné et les assistants familiaux prennent peu à peu leur place de travailleurs sociaux au sein des équipes de protection de l’enfance.

Les hommes, tous ou presque conjoints d’assistante familiale font leur apparition dans le métier.

Notre expérience régionale montre que de 10% d’hommes entre 2005 et 2010, nous sommes passés à 20, 30 voire 40% d’hommes dans certains groupes de formation.

 La situation d’un seul enfant accueilli dans une famille d’accueil devient presque l’exception. Les familles accueillent 2, voire 3 et voire 6 enfants quand les deux conjoints sont agréés.

 Toute cette évolution génère des changements dans la place que l’enfant séparé trouve au sein de la famille d’accueil. Le nombre d’enfants modifie l’accompagnement et l’organisation des temps et espaces de chacun.

La loi de 2007 à laquelle s’ajoute celle de 2016, en insistant sur l’aide à la parentalité et sur la démarche de prévention du placement, engendre des séparations tardives et des placements d’enfants en grande souffrance. Ces enfants parfois lourdement maltraités ou négligés dans leurs besoins des premières années de leur vie arrivent dans les familles d’accueil en ayant des comportements de violence et des retards cognitifs et affectifs tels qu’ils malmènent fortement leur lieu d’accueil.

 Avant que les assistants familiaux ne soient au bord de la rupture avec l’enfant, avant que la situation devienne intenable pour tout le monde, avant que l’équipe n’envisage la fin du placement et la réorientation de l’enfant, il est souvent précieux d’apprendre à démêler la pelote de problèmes en essayant de comprendre les fils noués par l’histoire de l’enfant et ceux noués par l’histoire de la famille d’accueil.

Nous constatons qu’un professionnel bien formé sait davantage faire face aux situations d’accueil difficiles

Au début de chaque module de formation initiale, le temps de parole professionnelle permet souvent cette mise à distance nécessaire pour envisager autrement la situation et avec le soutien des autres intervenants.

 Quant aux modules de formation de perfectionnement, la méthodologie faisant une large place à l’analyse des situations d’accueil permet de trouver des solutions adaptées.

 Les évaluations nombreuses ont mis en évidence qu’un professionnel bien formé, bien équipé, sait davantage faire face aux situations singulières des enfants séparés. Il sait demander de l’aide à temps, préserver sa famille, et ainsi trouver des ressources adaptées pour aider cet enfant avec l’équipe en lui proposant une réelle continuité du lien affectif. 

NOS AUTRES FORMATIONS

S’inscrire aux concours d’entrée

Vous pourrez prochainement vous inscrire directement en ligne en fonction de votre formation sur le site internet de l’IRTS. Celui-ci évolue en cette rentrée 2018 pour vous offrir à terme une plus large information toute l’année. De nombreuses fonctionnalités et nouveaux services seront développés dans les prochaines semaines. Suivez l’actualité dans la rubrique actualités et sur nos réseaux sociaux, vous en serez bientôt informés.

Centre de préférences de confidentialité

Nécessaires

wordpress_[hash], wordpress_logged_in_[hash] ,

Advertising

Analytics

_ga, _gid

Autres

c_user,